Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site
Site gratuit créé sur
Blog

Pour votre biblio

CASTEX Thomas. L'Armée Romaine - Exposé [En ligne]. Disponible sur <www.armeeromaine.com>

eXpoSé

Copyright © 2010 - 2022

contact@armeeromaine.com

             Suivez toute notre actualité via Facebook !         👍www.facebook.com/armeeromaine

ACTA DIVRNA👇 Le BLOG de l'armée romaine 👇

1 2 Articles récents L'Armée La Légion Les Armes Les Soldats Les Tactiques Tips

Sur les Pas de Rome

05/09/2022

Sur les Pas de Rome

Venez découvrir l'Armée Romaine, son Histoire, son organisation, ses soldats et bien plus !

Organisation de la Légion Romaine

25/08/2021

Organisation de la Légion Romaine

Le Modèle d'organisation de la Légion Romaine ?😱

 

Devenir la puissance dominante nécessite d'obtenir la suprématie militaire sur les champs de bataille. La domination d'une nation n'est jamais que temporaire, l'adaptation, l'innovation et le renouvellement sont les points clés qui peuvent décider de la victoire.

 

Tout au long de l'existence de l'Armée Romaine, plusieurs grands principes d'organisation se sont succédés et/ou perfectionnés. L'évolution est un processus continue qui nécessite des arrêts sur image pour être mis en évidence. Aussi, il n'est plus possible de réduire à un schéma ces 1000 ans d'Histoire.

Je vous propose une synthèse aussi claire et méthodique que possible des grandes phases d'organisation de l'armée romaine.

 

📢Et surtout ne confondez plus l'Armée de sa Légion, car si la Légion en est la composante essentielle, l'Armée comprend d'une part les troupes d'infanterie Légère et de Cavalerie et d'autre part se constitue de plusieurs Légions.

 

 

EXEMPLE D'UNE ARMEE CONSULAIRE

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus

👉La Légion - CLIQUEZ ICI 

 

📜Historique, ✅avantages,🔴inconvénients, 💡compléments

Retrouvez également l'organisation de la 🏇cavalerie et des 🏹 troupes légères

 

 

Rome : Entre Guerre et Paix

09/11/2020

Rome : Entre Guerre et Paix

 

SI VIS PACEM, PARA BELLUM

Si tu veux la paix, prépare la guerre

 

L'origine de cette citation n'est pas bien identifiée. Toutefois, des historiens pensent qu'elle dérive de la phrase "Igitur qui desiderat pacem, praeparet bellum" proposée par l'historien latin Végèce dans son ouvrage Epitoma Rei Militaris.

 

 

Déclarer la Guerre, tout un art

 

Le Collège des Feciales, Ambassadeurs de Rome

Déclarer une guerre est loin d'être un acte anodin chez les Romains (et en général pour n'importe quelle Nation). Au-delà d'être un moment grave, cet acte revêt un aspect sacré et se doit de disposer du soutien des dieux. A cette effet, Rome disposait d'un collège de 20 Prêtres, nommés Feciales (fecial ou singulier). Sorte d'ambassadeurs antiques, ils étaient les garants des rituels de déclaration de Guerre et de conclusion de traités de Paix.

 

 

La Paix d'abord

Imaginons qu'une Nation, par quelconque acte de sa part, vient à offenser le peuple de Rome. Le Collège des Feciales est alors saisi de cette affaire de la plus haute importance.

 

Une délégation est dans un premier temps envoyée en territoire étranger pour demander solennellement réparation du préjudice.

La délégation élit à sa tête un Pater Patratus pour être le représentant unique du peuple romain.

Après avoir prêté serment au nom de tout le peuple romain par la formule :

quôd jusjurandum pro toto populo

le Pater Patratus peut exposer ses griefs et réclamations. 

 

S'offrent alors plusieurs scenarii :

  1. Si la réparation est accordée, la paix est maintenue
  2. Si la réparation n’est pas accordée, Rome octroie un ultimatum de 33 jours
  3. A l’expiration du délai, sans réponse favorable, les Feciales se rende au Sénat annonçant qu'il existe à présent une revendication légitime pour déclarer la guerre.

 

 

La Guerre sinon

Disposant d'une revendication légitime, reste alors au Sénat de décider d'entrer ou non en guerre.

Si déclaration de guerre il y a, le rituel est le suivant :

  1. La délégation de Feciales est renvoyée à la frontière concernée. 
  2. Une fois arrivé, le Pater Patratus se saisi d'une lance sanglante, et tout en prononçant la formule du « Clarigatio » la jette sur le territoire déclaré à présent ennemi de Rome !                                   

A CLARA VOCE QUA UTEBATUR !

Nota : A défaut d’avoir une ligne de frontière à proximité, ce rituel pouvait également se tenir dans un champ proche de la ville ennemie.

 

Cas de force majeure

Il existe certains cas pour lesquels le rituel n'a pas à être respecté,

  1. Cas d'une attaque soudaine d'une nation étrangère
  2. Guerre entre deux factions politiques, une guerre civile ne désignant pas d'ennemis proprement dits.

 

 

 

Source : http://dagr.univ-tlse2.fr/consulter/1501/FETIALES

La Chambrée Contubernium ou Decuria

03/11/2020

La Chambrée Contubernium ou Decuria

Une fois recrutés, les citoyens sont répartis pour former la Légion. Afin de permettre une manœuvre et un commandement fluide, les romains ont divisé la Légion en plusieurs échelons tactiques : phalange, manipule, cohorte, centurie en fonction des époques. 

 

La Chambrée : Contubernium ou Decuria ?

De tout temps, la plus petite des divisions fut la chambrée.

Decuria se rapporte à une troupe de "10 soldats". Le Decurio ou Decanus désigne le chef de la décurie. On employait ces termes dans le registre tactique, pour une légion en ordre de bataille. On remarque la similitude avec le centurie et son centurion.

Contubernium se rapporte à la tente commune qui héberge la chambrée. On appelait le chef de chambrée Caput contubernii. Ce terme s'employait plutôt pour désigner l'organisation des troupes dans le campement.

 

 

Comment ça marche : 8, 10 ... 60, 80, 100 ... ? 

Tout d'abord, il est important d'avoir à l'esprit que les chiffres annoncés pour décrire les corps de troupes ne sont ni immuables, ni vérité absolue. En effet, la légion est un ensemble vivant, qui évolua en fonction des doctrines militaires , des capacités de recrutement du moment et de l'issue des batailles (car il y a forcément des pertes). Enfin si l'on compte les postes d'officiers, de porte-enseignes, de généraux alors les chiffres seront encore différents.

Au-delà de tous ces chiffres, le point clé réside dans une organisation de référence flexible et équilibrée.

 

Prenons une chambrée de référence composée de 8 soldats et de 2 valets appelées calones.

La réponse aux évolutions d'effectif des centuries se trouve dans l'ajustement constant entre taille et nombre de chambrée. En partant sur l'habitude des romains de fonctionner par nombre pair, on peut alors raisonner :

 

En base 8

Centurie  Chambrées
60 hommes

8 Chambrées de 8, exclusion faite des 4 officiers centurion, optio, tesserius et signifer

80 hommes 10 chambrées de 8
100 hommes

12 chambrées de 8, ajoutant cette fois-ci centurion, optio, tesserius et signifer

 

En base 10

Centurie  Chambrées
60 hommes

6 Chambrées de 10

80 hommes 8 chambrées de 10
100 hommes

10 chambrées de 10

 

Dans le camp, la tente était conçue pour accueillir 8 personnes. Pour autant aucun homme ne dormait dehors, puisque pour chaque chambrée, on réquisitionnait tour à tour 2 soldats au poste de sentinelle la nuit.

 

Infanterie

 

 

 

Cavalerie

 

 

 

Renforcer la cohésion des troupes

La chambrée constituait une seconde famille pour ces soldats en campagne. En effet, ce petit groupe va tout faire ensemble : dormir, cuisiner, marcher, s'entraîner et bien sûr combattre !

Aussi, tous les âges se côtoyaient au sein d'une chambrée. En effet, pour la transmission des compétences et des connaissances de soldats, la mixité des profils était un facteur clé. Ceci permet d'apporter une nuance importante lorsque j'explique par exemple que les Hastatii étaient formés des soldats les plus jeunes. Dans les faits, vous comprenez que les romains n'étaient pas fous au point d'envoyer au combat des bataillons de jeunes soldats inexpérimentés pour se faire décimer.

La Réforme de Marius, en distribuant le paquetage commun sur chacun des membres de la chambrée, renforcera davantage cet esprit de groupe. Ils seront également accompagnés par 2 mules ou mulets jumenti.

 

En résumé, un contubernium c'est...

 

  8~10 légionnaires

1 tente                                 2 valets                         1~2 mules

 

 

Pour plus d'information sur la division de la Légion Romaine : Cliquez ICI

Tactique : Le Roulement des Lignes d'Infanterie

06/10/2020

Tactique : Le Roulement des Lignes d'Infanterie

La tactique du roulement

 

Histoire brève

"Imaginez-vous, là, ça y est le combat est lancé. Vous, vous êtes en deuxième ligne, devant il y a votre camarade Marius avec qui vous faite tout. En première ligne, il va devoir gérer comme un chef le premier assaut ennemi. Vous comptez tous sur lui pour qu'il ait le premier coup gagnant bien sûr, mais vous savez qu'à tout moment, il peut tomber sous les honneurs. La première minute est interminable dans le fracas des armes et armures qui s'entrechoquent, il résiste. Le coup de sifflet du centurion retentit, ça y est, votre camarade épuisé fait un pas de côté, c'est à vous maintenant !"

 

Quelle origine ?

Avec l'abandon de la phalange et l'avènement de la manipule, les techniques de combat évoluèrent en conséquence : apparut alors le système de roulement des lignes.

 

Pourquoi ?

Auparavant la configuration d'une phalange développait un combat statique, plutôt à distance, chaque soldat s'attribuant un adversaire fixe et luttant pour préserver sa propre intégrité et son rang.

Mais les généraux romains savaient que malgré l'entraînement, le combat au corps à corps reste exigeant pour les organismes. Aussi le combat ne pouvait demeurer efficace que quelques minutes, ensuite les deux protagonistes allaient s'épuiser mutuellement.

Avec la manipule, puis plus tard la cohorte, seuls les soldats en première ligne se retrouvaient en prise directe avec l'ennemi. De manière basique, il aurait fallu donc attendre que son camarade tombe au combat pour prendre sa place et combattre enfin l'ennemi.

C'est justement là où le système de roulement prend tout son sens et donne sa force à l'Armée Romaine.

 

Comment ?

En réussissant à exploiter la fraîcheur des autres lignes d'infanterie en attente de combattre. Pour y parvenir, une organisation et une discipline rigoureuse sont nécessaires. Tout se passe à l'échelle de la Centurie. Il revenait ainsi au Centurion, assisté de son Optio d'assurer la bonne exécution du roulement.

Il faut s'imaginer chaque colonne comme une équipe dont les membres vont tour à tour prendre le relais face à l'ennemi : cette équipe c'est la décurie (voir article dédié) Le Centurion dictera le rythme de passage en fonction de la situation. Connaissance de l'autre, confiance et discipline deviennent les facteurs clés de la victoire au combat.

Au sein de la centurie, chaque soldat devait laisser autour de lui un espace libre d'au moins trois pieds (90cm). Objectifs :

✅ amortir le choc de l'assaut initial 

✅ faciliter le retrait des soldats vers l'arrière,

✅ donner une certaine liberté de mouvement au combat pour chaque soldat (amplitude des attaques sans blesser son voisin)

 

Principe de roulement des effectifs de la centurie romaine

 

 

Rien ne vaut une bonne vidéo pour illustrer le principe !

 

🎬 Vu par la troupe de reconstitution historique Brebos

 

🎬 Vu par le 7e art dans la série Rome, HBO