Je soutiens

Armeeromaine.com

Je m'abonne à la page

eXpoSé

Copyright © 2010 - 2020

contact@armeeromaine.com

Pour votre biblio 😉

CASTEX Thomas. L'Armée Romaine - Exposé [En ligne]. Disponible sur <www.armeeromaine.com>

Soutiens le site, abonnes-toi ;)

Suivez toute l'actualité du site via Facebook !

www.facebook.com/armeeromaine

Les Armes de la Légion

✅ Illustrations gracieusement fournies par

le site d'armes anciennes :  ™Armae.com

Les Armes

Armes de Jet

Le Javelot "Hasta Velitaris"

  • Utilisé par les vélites
  • Composé
    • d'une tige de bois :  deux coudées de long (90cm),  un doigt de diamètre (2cm)
    • d'une pointe en fer : neuf pouces de long (18cm). La pointe est effilée de sorte qu’au premier coup elle se fausse. Ainsi les ennemis ne peuvent le renvoyer à l'expéditeur !
  • Synonyme "javeline" (petit javelot)

 

Le Javelot "Hasta Velitaris"

  • Utilisé par les vélites
  • Composé
    • d'une tige de bois :  deux coudées de long (90cm),  un doigt de diamètre (2cm)
    • d'une pointe en fer : neuf pouces de long (18cm). La pointe est effilée de sorte qu’au premier coup elle se fausse. Ainsi les ennemis ne peuvent le renvoyer à l'expéditeur !
  • Synonyme "javeline" (petit javelot)

 

Le Pilum

  • D'origine Samnite, peuple voisin de Rome
  • Plus court que la lance, on retrouve de multiples versions au fil des époques.
  • 13 siècles d'utilisation !

 

Le pilum "originel"

✅ Composé d'une tige en fer montée sur une hampe en bois

✅ Le fer était suffisamment long et fin pour allier résistance et souplesse de sorte qu'en traversant le bouclier ou le corps adverse, il se pliait empêchant ainsi d'être extrait ou réutilisé dans la minute

✅ Utilisé d'abord par les Pilani (futur Triarii), puis légué aux Hastatii et Principes (anciennement désignés "antepilani" car devant les pilani)

 

 

Par la suite, on dota les Hastatii et Principes, puis les Légionnaires de 2 pilums différents :

 

Un pilum léger, verutum

✅Utilisé en 1ère salve pour déstabiliser l'ennemi

✅Longueur : ~1,20m

✅Le fer est long et fin, la hampe est mince

✅Portée supérieure au pilum lourd

 

 

Le pilum lourd, 

✅Utilisé en 2e salve pour percer la défense ennemie

Longueur : ~2,00m

Le fer est de forte section voire carré, fixé sur une hampe épaisse par des chevilles métalliques

✅Caius Marius apporta une évolution en remplaçant un des chevilles par une cheville de bois de sorte qu'au moment de l'impact, celle-ci se brise. Le fer et la hampe forment alors un angle et il devient impossible de retirer le pilum de son bouclier perforé. A la fin de la bataille, les pilums sont ramassés, il n'y a plus qu'à remplacer la cheville au lieu d'avoir un fer à redresser.

Le Pilum

  • D'origine Samnite, peuple voisin de Rome
  • Plus court que la lance, on retrouve de multiples versions au fil des époques.

 

Le pilum "originel"

✅ Composé d'une tige en fer montée sur une hampe en bois

✅ Le fer était suffisamment long et fin pour allier résistance et souplesse de sorte qu'en traversant le bouclier ou le corps adverse, il se pliait empêchant ainsi d'être extrait ou réutilisé dans la minute

✅ Utilisé d'abord par les Pilani (futur Triarii), puis légué aux Hastatii et Principes (anciennement désignés "antepilani" car devant les pilani)

 

 

Par la suite, on dota les Hastatii et Principes, puis les Légionnaires de 2 pilums différents :

 

Un pilum léger, verutum

✅Utilisé en 1ère salve pour déstabiliser l'ennemi ✅Longueur : ~2,00m

✅ Le fer est long et fin, la hampe est mince et légère

✅Portée supérieure au pilum lourd

 

 

Le pilum lourd, 

✅Utilisé en 2e salve pour percer la défense ennemie

Longueur : ~1,20m

Le fer est de forte section voire carré, fixé sur une hampe épaisse par des chevilles métalliques

✅Caius Marius apporta une évolution en remplaçant un des chevilles par une cheville de bois de sorte qu'au moment de l'impact, celle-ci se brise. Le fer et la hampe forment alors un angle et il devient impossible de retirer le pilum de son bouclier perforé. A la fin de la bataille, les pilums sont ramassés, il n'y a plus qu'à remplacer la cheville au lieu d'avoir un fer à redresser.

La sous-armure "subarmalis"

Caractéristiques

  • Pièce de cuir épaisse, voire matelassée
  • Portée comme couche intermédiaire entre la tunique et l'armure
  • Des bandelettes de cuir, appelées ptéruges, sont souvent présentes au niveau des bras et de l'entrejambe

 

Objectifs

✅Répartir le poids de l'armure (effet de tranchant de l'armure)

✅Protèger du frottement permanent de l'armure (notamment au niveau des épaules)

✅Amortir les coups portés par l'adversaire

Le Bouclier hoplitique "Clipeus", "Villanovien"

Caractéristiques

  • D'inspiration hoplite grec
  • Utilisé par les  Pedites ,
  • Bouclier rond en bronze ou en bois recouvert de cuir (selon la fortune du soldat), protégeant le buste, étroit pour permettre l'usage de la pique

La flèche plombée "Plumbata"

  • D'origine Romaine, fin du IIIe siècle apr.J-C
  • Flèche courte (30-70cm) dôtée d'une pointe en fer, d'un lest en plomb, le tout monté sur une tige en bois
  • 5 plumbatae par légionnaires, devenant en quelque sorte des archers !
  • Elles étaient lançées à la main avant d'engager le combat, et pouvaient tout aussi bien blesser un homme qu'un cheval

La flèche plombée "Plumbata"

  • D'origine Romaine, fin du IIIe siècle apr.J-C
  • Flèche courte (30-70cm) dôtée d'une pointe en fer, d'un lest en plomb, le tout monté sur une tige en bois
  • 5 plumbatae par légionnaires, devenant en quelque sorte des archers !
  • Elles étaient lançées à la main avant d'engager le combat, et pouvaient tout aussi bien blesser un homme qu'un cheval

Le Bouclier Long "Scutum"

Caractéristiques

  • Origine : Samnite, IVe av.J-C
  • Larg ~60cm /  Ht ~120cm
  • Oblong et cintrée
  • Planches de bois recouvertes d'une peau de cuir, un cerclage métallique protège les arêtes et solidifie l'ensemble
  • Poignée centrale protégée derrière une bosse métallique appelée umbo.
  • Certains modèles sont renforcés sur leur hauteur par une arête en bois spina

Avantages

✅Protection supérieure contre toute attaque de face. Point clé de la célèbre formation en Tortue !

✅ Maniabilité accrue grâce au cintrage qui permet de décaler le centre de gravité

✅Intégré dans la technique de combat, le scutum permet de gêner voir faire reculer l'advsersaire lors des phases de poussée collective

Divers

  • Marquage individuel du bouclier (nom du porteur, numéro et symbolique du manipule et de la légion d'appartenance)
  • Les lois martiales romaines punissaient sévèrement celui qui revenait du combat sans son bouclier

 

Armures

La sous-armure "subarmalis"

Caractéristiques

  • Pièce de cuir épaisse, voire matelassée
  • Portée comme couche intermédiaire entre la tunique et l'armure
  • Des bandelettes de cuir, appelées ptéruges, sont souvent présentes au niveau des bras et de l'entrejambe

 

Objectifs

✅Répartir le poids de l'armure (effet de tranchant de l'armure)

✅Protèger du frottement permanent de l'armure (notamment au niveau des épaules)

✅Amortir les coups portés par l'adversaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La jambière "Ocrea"

Caractéristiques

  • Coque de protection du tibias des soldats
  • D'abord en cuir, puis en bronze et enfin en fer
  • Rigide puis articulée
  • Simple ou ornée selon le rang

 

Usage

  • Portée en priorité sur la jambe droite exposée au combat (cf. Triarii)
  • Portée sur les deux jambes :
    • Soldats avec bouclier rond (cf. Pedites)
    • Soldats sans bouclier (portes-enseignes)
    • Soldats d'importance (officiers)
    • Cavaliers lourds
  • Portée sur les deux jambes sur la fin de l'Empire par des légionnaires de plus en plus blindés

L'Armure pectorale "Pectorale"

Caractéristiques

  • En bronze
  • Version simple : Une plaque sur le torse, une plaque sur le dos, reliées entre elle par des bretelles et des lannières sur les flancs
  • Version lourde : Large cuirasse couvrant en plus les flancs et les épaules. La cuirasse est notamment portée par les officiers équestres.

La jambière "Ocrea"

Caractéristiques

  • Coque de protection du tibias des soldats
  • D'abord en cuir, puis en bronze et enfin en fer
  • Rigide puis articulée
  • Simple ou ornée selon le rang

 

Usage

  • Portée en priorité sur la jambe droite exposée au combat (cf. Triarii)
  • Portée sur les deux jambes :
    • Soldats avec bouclier rond (cf. Pedites)
    • Soldats sans bouclier (portes-enseignes)
    • Soldats d'importance (officiers)
    • Cavaliers lourds
  • Portée sur les deux jambes sur la fin de l'Empire par des légionnaires de plus en plus blindés

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Bouclier Rond "Parma"

Caractéristiques

  • Utilisé par les Vélites
  • Bouclier rond en bois de trois pieds de diamètre (90cm), il est recouvert de cuir, cerclé de métal, et possède un umbo
  • Un format réduit à 60cm de diamètre sera utilisé par les portes-enseignes et les musiciens

 

Le Casque

Le casque peut être désigné de deux manières :

  • Galea, renvoit à l'origine à un casque de cuir, puis à toute sorte de casque
  • Cassis, renvoit à un casque en métal (bronze, laiton, fer)

 

Derrière ces deux catégories, on retrouve en réalité des dixaines, voir des centaines de modèles en fonction :

✅ de la région et de la méthode de fabrication

✅ de la catégorie du soldat

✅ de la période historique (avancée technologique)

✅Mais encore parce qu'il s'agit d'un casque de parade, celui-ci sera fait sur-mesure et rendu unique de sorte à impressioner les foules !

 

❕Aussi, pour simplifier le sujet, ne sont présentés ici que les modèles de casques les plus significatifs de leur époques.

 

L'Armure "Lorica"

  • Lorica, terme générique faisant référence à tout type d'armure recouvrant le dos, la poitrine, le ventre et les flancs.

 

On retrouve divers types de Lorica au fil des époques.

 

 

Lorica Hamata, cotte de maille

  • D'origine Celte
  • Armure réalisée par l'entrelacement d'anneaux de fer de diamètre plus ou moins gros

✅Souple

✅Très efficace contre les coups de taille

✅Fabrication à faible technicité

❌Lourde

❌Pas d'amorti au choc

❌Sensible aux coups d'estoc (pointe) et flèches

L'Armure pectorale "Pectorale"

Caractéristiques

  • En bronze
  • Version simple : Une plaque sur le torse, une plaque sur le dos, reliées entre elle par des bretelles et des lannières sur les flancs
  • Version lourde : Large cuirasse couvrant en plus les flancs et les épaules. La cuirasse est notamment portée par les officiers équestres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Casque Villanovien

  • D'origine Etrusque
  • Période du Villanovien : 900-600 av.J-C
  • Casque en bronze
  • Equipe les pedites qui peuvent se le payer !
  • A cette époque, l'armée est sur le modèle de la phalange grecque (Voir Légion à Phalanges)

 

L'Armure "Lorica"

Lorica, terme générique faisant référence à tout type d'armure recouvrant le dos, la poitrine, le ventre et les flancs.

 

On retrouve divers types de Lorica au fil des époques.

 

 

Lorica Hamata, cotte de maille

  • D'origine Celte
  • Armure réalisée par l'entrelacement d'anneaux de fer de diamètre plus ou moins gros

✅Souple

✅Très efficace contre les coups de taille

✅Fabrication à faible technicité

❌Lourde

❌Pas d'amorti au choc

❌Sensible aux coups d'estoc (pointe) et flèches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorica Squamata

  • D'origine Proche-Orient
  • Armure réalisée par l'assemblage d'écailles en métal fixées entre elles, le tout sur une cotte de textile épais

✅Souple

✅Très efficace contre les coups de taille

❌Sensible aux coups d'estoc (pointe) entre 2 rangées d'écailles

Le Casque Apulo-Corinthien

  • Inspiré des modèles Corinthiens Grecs, il est une fabrication italique
  • Casque en bronze
  • C'est un modèle qui sera en usage jusqu'à la 2e Guerre Punique (IIIe av.J-C)
  • Il devient maintenant possible d'installer une crête sur le casque de sorte à apporter de nouveaux signes distinctifs.

 

Le Casque Attique

  • Toujours d'inspiration grecque
  • Casque en bronze
  • Modèle d'usage chez les nobles et les officiers

Lorica Segmentata

  • D'origine Romaine , Ier apr. J-C, c'est l'armure emblématique du Légionnaire
  • Armure réalisée par l'assemblage de fine plaques de fer cintrées reliées par des lanières de cuir et/ou des charnières en laiton.

✅Fabrication rapide

✅Plus légère que les cottes de maille

✅Très efficace contre les coups de taille

✅Efficace contre les coups d'estoc

Lorica Squamata

  • D'origine Proche-Orient
  • Armure réalisée par l'assemblage d'écailles en métal fixées entre elles, le tout sur une cotte de textile épais

✅Souple

✅Très efficace contre les coups de taille

❌Sensible aux coups d'estoc (pointe) entre 2 rangées d'écailles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Casque Italo-Celtique ou Républicain

  • D'origine Celte, d'usage pendant la République de Rome
  • Casque en bronze
  • Typique des Hastatii, Principes & Triarii
  • Fréquemment surmonté de plumes ou aigrette (officier) de sorte à grandir le soldat et impressionner ainsi l'adversaire

 

Evolutions

  • Casque Montefortino
    • D'apparence similaire,
    • Equipe les légionnaires (Réforme Marianique)

 

  • Casque Coolus – Manheim
    • Issue de la Réforme Marianique
    • En usage durant la Guerre des Gaules
    • Casque simplifié au maximum :

✅Production de masse

✅Faible coût

❌Qualité moindre

Lorica Segmentata

  • D'origine Romaine, Ier apr. J-C, c'est l'armure emblématique du Légionnaire
  • Armure réalisée par l'assemblage de fine plaques de fer cintrées reliées par des lanières de cuir et/ou des charnières en laiton.

✅Fabrication rapide

✅Plus légère que les cottes de maille

✅Très efficace contre les coups de taille

✅Efficace contre les coups d'estoc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Casque Impérial-Gaulois

  • Il s'agit sûrement du casque le plus emblématique et reconnaissable de l'armée romaine !
  • D'inspiration gauloise

✅ Casque en fer

✅Plus forte protection : grandes plaques de métal pour couvrir la nuque et les joues

✅Le casque n'est plus lisse mais plissé pour augmenter sa résistante au tranchant

✅ Un arc frontal est ajouté

✅Peut accueillir  indifféremment une crête ou un aigrette (officier)

Boucliers

 ...e - IVe av.J-C 

Le Bouclier hoplitique "Clipeus", "Villanovien"

Caractéristiques

  • D'inspiration hoplite grec
  • Utilisé par les  Pedites ,
  • Bouclier rond en bronze ou en bois recouvert de cuir (selon la fortune du soldat), protégeant le buste, étroit pour permettre l'usage de la pique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Casques du Bas-Empire Romain

  • Il s'agit de la dernière génération de casque de l'Armée Romaine avant la chute de l'Empire Romain en 476 ap.J-C.
  • La qualité et la puissance des armes s'améliorant à chaque siècle, les équipements défensifs doivent suivre.
  • On assiste à une course au "blindage" du soldat qui avec son casque et son armure préfigurent déjà les fantassins et chevaliers du Moyen-Age !

 IVe av.J-C 

Le Bouclier Long "Scutum"

Caractéristiques

  • Origine : Samnite, IVe av.J-C
  • Larg ~60cm /  Ht ~120cm
  • Oblong et cintrée
  • Planches de bois recouvertes d'une peau de cuir, un cerclage métallique protège les arêtes et solidifie l'ensemble
  • Poignée centrale protégée derrière une bosse métallique appelée umbo.
  • Certains modèles sont renforcés sur leur hauteur par une arête en bois spina

 

Avantages

✅Protection supérieure contre toute attaque de face. Point clé de la célèbre formation en Tortue !

✅Maniabilité accrue. La forme cintrée permet de décaler le centre de gravité du bouclier.

✅Intégré dans la technique de combat, le scutum permet de gêner voir faire reculer l'advsersaire lors des phases de poussée collective

 

Divers

  • Marquage individuel du bouclier (nom du porteur, numéro et symbolique du manipule et de la légion d'appartenance)
  • Les lois martiales romaines punissaient sévèrement celui qui revenait du combat sans son bouclier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Glaive "Gladius"

On identifie 3 grandes époques :

 

Origine romaine : Gladius

  • Arme d'estoc (de choc),
  • Epée courte (50 à 60cm) à simple tranchant.

 

Révolution Hispanique : Gladius Hispaniensis (IIe av.J-C)

  • La 2e Guerre Punique  qui opposa Rome et Carthage dans l'actuel Espagne, révèlera la supériorité de l'épée ibère sur le glaive romain par les points suivants :

✅ Double tranchant

✅ Plus tranchante

✅ Plus résistante (faible usure, peu ébréchée)

✅ Plus souple (donc moins cassante)

  • Fidèle à leur principe d'assimilation, les romains copient la technologie espagnole (martelage, enrichissement en carbone, trempage).

 

Période romaine tardive : Spatha (IIe apr.J-C)

  • Epée moyenne (75cm à 1m), elle préfigure les épées de chevaliers du Moyen-âge à venir
  • Son origine semble provenir de l'assimilation des peuples de Germanie et d'Angleterre,
  • D'abord utilisée par la cavalerie et l'infanterie auxiliaire, elle fut ensuite déployée pour équiper les légionnaires.

Le Bouclier Rond "Parma"

Caractéristiques

  • Utilisé par les Vélites
  • Bouclier rond en bois de trois pieds de diamètre (90cm), il est recouvert de cuir, cerclé de métal, et possède un umbo
  • Un format réduit à 60cm de diamètre sera utilisé par les portes-enseignes et les musiciens

 

 

Le Glaive d'entraînement "Rudis"

  • Glaive en bois utilisé pour les entraînements au combat

 

Casques

Le Casque

Le casque peut être désigné de deux manières :

  • Galea, renvoit à l'origine à un casque de cuir, puis à toute sorte de casque
  • Cassis, renvoit à un casque en métal (bronze, laiton, fer)

 

Derrière ces deux catégories, on retrouve en réalité des dixaines, voir des centaines de modèles en fonction :

✅ de la région et de la méthode de fabrication

✅ de la catégorie du soldat

✅ de la période historique (avancée technologique)

✅Mais encore parce qu'il s'agit d'un casque de parade, celui-ci sera fait sur-mesure et rendu unique de sorte à impressioner les foules !

 

❕Aussi, pour simplifier le sujet, ne sont présentés ici que les modèles de casques les plus significatifs de leur époques.

 

Le Poignard "Pugio"

Caractéristiques

  • Arme de taille à lame courte, à double tranchants et à pointe aigüe,
  • Portée à gauche sur un ceinturon cinctorium,
  • D'origine hispanique, son adoption se serait faite durant et suite la seconde guerre punique (IIe siècle av.J-C),

Usages

✅ Achever les ennemis, prisonniers et blessés graves,

✅ Tâches spécifiques où le glaive est mal adapté (espaces confinés, abattre et dépecer du bétail), 

✅ Derniers recours si le glaive est perdu ou cassé !

✅ Objet d'apparat dans la vie civile. Il est porté par les Empereurs ! Le pugio et son étui sont alors richement décorés. 

 ...e - VIe av.J-C 

Le Casque Villanovien

  • D'origine Etrusque
  • Période du Villanovien : 900-600 av.J-C
  • Casque en bronze
  • Equipe les pedites qui peuvent se le payer !
  • A cette époque, l'armée est sur le modèle de la phalange grecque (Voir Légion à Phalanges)

 VIe - IIIe av.J-C 

Le Casque Apulo-Corinthien

  • Inspiré des modèles Corinthiens Grecs, il est une fabrication italique
  • Casque en bronze
  • C'est un modèle qui sera en usage jusqu'à la 2e Guerre Punique (IIIe siècle av.J-C)
  • Il devient maintenant possible d'installer une crête sur le casque de sorte à apporter de nouveaux signes distinctifs.

 

 IVe - IIe av.J-C 

Le Casque Attique

  • Toujours d'inspiration grecque
  • Casque en bronze
  • Modèle d'usage chez les nobles et les officiers

 

 

 IVe - Ier apr.J-C 

Le Casque Italo-Celtique ou Républicain

  • D'origine Celte, d'usage pendant la République de Rome
  • Casque en bronze
  • Typique des Hastatii, Principes & Triarii
  • Fréquemment surmonté de plumes ou aigrette (officier) de sorte à grandir le soldat et impressionner ainsi l'adversaire

 

Evolutions

  • Casque Montefortino
    • D'apparence similaire,
    • Equipe les légionnaires (Réforme Marianique)

 

  • Casque Coolus – Manheim
    • Issue de la Réforme Marianique
    • En usage durant la Guerre des Gaules
    • Casque simplifié au maximum :

✅Production de masse

✅Faible coût

❌Qualité moindre

 IIe av.J-C - Ier apr.J-C 

 Ier - IIIe apr.J-C 

Le Casque Impérial-Gaulois du Haut Empire Romain

  • Il s'agit sûrement du casque le plus emblématique et reconnaissable de l'armée romaine !
  • D'inspiration gauloise

✅ Casque en fer

✅Plus forte protection : grandes plaques de métal pour couvrir la nuque et les joues

✅Le casque n'est plus lisse mais plissé pour augmenter sa résistante au tranchant

✅ Un arc frontal est ajouté

✅Peut accueillir  indifféremment une crête ou un aigrette (officier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 IIe - Ve apr.J-C 

Les Casques du Bas-Empire Romain

  • Il s'agit des dernières générations de casque de l'Armée Romaine avant la chute de l'Empire Romain en 476 ap.J-C.
  • La qualité et la puissance des armes s'améliorant à chaque siècle, les équipements défensifs doivent suivre.
  • On assiste à une course au "blindage" du soldat qui avec son casque et son armure préfigurent déjà les fantassins et chevaliers du Moyen-Age !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armes de Corps à Corps

Le Glaive "Gladius"

On identifie 3 grandes époques :

 

Origine romaine : Gladius

  • Arme d'estoc (de choc),
  • Epée courte (50 à 60cm) à simple tranchant.

 

 

 

 

 

 

Révolution Hispanique : Gladius Hispaniensis (IIe av.J-C)

  • La 2e Guerre Punique  qui opposa Rome et Carthage dans l'actuel Espagne, révèlera la supériorité de l'épée ibère sur le glaive romain par les points suivants :

✅ Double tranchant

✅ Plus tranchante

✅ Plus résistante (faible usure, peu ébréchée)

✅ Plus souple (donc moins cassante)

  • Fidèle à leur principe d'assimilation, les romains copient la technologie espagnole (martelage, enrichissement en carbone, trempage).

 

 

 

Période romaine tardive : Spatha (IIe apr.J-C)

  • Epée moyenne (75cm à 1m), elle préfigure les épées de chevaliers du Moyen-âge à venir
  • Son origine semble provenir de l'assimilation des peuples de Germanie et d'Angleterre,
  • D'abord utilisée par la cavalerie et l'infanterie auxiliaire, elle fut ensuite déployée pour équiper les légionnaires.

 

 

 

 

 

 IVe - IIe av.J-C 

 IIe av.J-C - IIIe apr.J-C 

 IVe - IIe av.J-C 

Le Glaive d'entraînement "Rudis"

Caractéristiques

  • Glaive en bois
  • Utilisé pour les entraînements au combat

 

Le Poignard "Pugio"

Caractéristiques

  • Arme de taille à lame courte, à double tranchants et à pointe aigüe,
  • Portée à gauche sur un ceinturon cinctorium,
  • D'origine hispanique, son adoption se serait faite durant et suite la seconde guerre punique (IIe siècle av.J-C),

 

Usages

✅ Achever les ennemis, prisonniers et blessés graves,

✅ Tâches spécifiques où le glaive est mal adapté (espaces confinés, abattre et dépecer du bétail), 

✅ Derniers recours si le glaive est perdu ou cassé !

✅ Objet d'apparat dans la vie civile. Il est porté par les Empereurs ! Le pugio et son étui sont alors richement décorés. 

 

 

 

 

 

La lance "Hasta"

Caractéristiques

  • Une tête à pointe évasée en bronze ou en fer montée sur une hampe en bois.
  • Une pointe de métal, spiculum, équipe l'autre extrémité. Elle permettait de reposer l'arme au sol sans user le manche ou la pointe d'attaque. Elle pouvait aussi servir de pointe de secours en cas de casse.

Usages

✅Employée comme une pique pour percer

✅Employée comme un trait jeté à la main

 

 

 

 

 

La lance "Hasta"

Caractéristiques

  • Une tête à pointe évasée en bronze ou en fer montée sur une hampe en bois.
  • Une pointe de métal, spiculum, équipe l'autre extrémité. Elle permettait de reposer l'arme au sol sans user le manche ou la pointe d'attaque. Elle pouvait aussi servir de pointe de secours en cas de casse.

Usages

✅Employée comme une pique pour percer

✅Employée comme un trait jeté à la main

Avis clients de armeeromaine.com

Service simple et pro

Créer un site web pro
Créez votre site Internet avec